HYPORT choisit McPhy pour équiper la station à H2 vert de l’aéroport de Toulouse-Blagnac

Après la signature de la convention cadre en juin dernier, HYPORT a pris possession en ce début d’année du terrain de 2 600 m² qui accueillera la première station française de production et de distribution d’hydrogène en zone aéroportuaire.

Pour mener à bien ce projet, la société HYPORT, portée par ENGIE Solutions à 51 % et l’Agence Régionale Energie Climat (AREC) à 49 %, annonce avoir choisi la société McPhy pour réaliser les équipements de production et de distribution d’hydrogène tandis que TransDev Occitanie assurera la mise à disposition des 5 bus à hydrogène dont 4 au service des voyageurs. Un nouveau pas dans la transition énergétique de la Région Occitanie et de l’aéroport de Toulouse Blagnac.

Une énergie verte et locale pour décarboner durablement la mobilité et l’industrie

Conçue afin de faciliter le recours à l’hydrogène vert (production d’hydrogène par électrolyse via l’utilisation d’électricité issue d’énergies renouvelables) auprès de l’ensemble des acteurs du territoire (particuliers, entreprises, collectivités etc.), la station de Toulouse-Blagnac répond à des usages de mobilité mais également industriels et/ou logistiques.

Situées à proximité immédiate des pistes de l’aéroport et d’axes routiers, les deux bornes intégrées dans la station seront équipées par McPhy. Afin de permettre à tous types de véhicules d’effectuer un plein (bus, véhicules utilitaires légers, flottes captives, poids lourds etc…), l’une d’entre elles sera équipée d’un système de distribution à double pression, permettant ainsi de fournir du carburant à 350 ou à 700 bars.

Sur site, un électrolyseur construit par McPhy subviendra aux besoins des deux bornes de recharge à hydrogène. D’une capacité de production de plus de 400 kg d’hydrogène zéro-carbone par jour, soit un équivalent de 1 MW d’électrolyse grande puissance, il permettra également d’alimenter les sites industriels souhaitant décarboner leurs procédés.

Afin d’assurer le transport de passagers vers les avions (côté piste) et les parkings autos (côté ville), un contrat pour la construction et la mise à disposition de 4 des 5 bus à hydrogène prévus a également été conclu par Aéroport Toulouse-Blagnac avec Transdev Occitanie. L’entreprise régionale SAFRA, basée à Albi, assure la construction des 4 véhicules de transport.

En parallèle du projet de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, qui s’inscrit dans son engagement vers le « zéro émission de carbone » en 2050 du programme Net Zero d’ACI Europe, la société HYPORT continue de travailler avec l’ensemble des acteurs publics et privés de la région pour intégrer l’hydrogène vert au cœur de l’économie régional.

Ce projet de station mené à l’aéroport est ainsi la première brique d’un vaste écosystème occitan autour de l’hydrogène. Bénéficiant du soutien de la Région Occitanie, de l’ADEME (l’agence de la transition écologique) et du projet JIVE 2 cofinancé par la FCH JU, HYPORT poursuit son développement et accompagne d’autres projets, au sein d’une filière d’avenir au dynamisme croissant.

Chiffres clés

  • 5 bus à hydrogène opérés par Transdev dont 4 pour l’Aéroport Toulouse Blagnac
  • 1 électrolyseur de plus de 400 kg/ j
  • 2 stations, respectivement côté piste et côté ville
  • 100 % d’énergies renouvelables provenant de grids locaux
  • Près de 200 véhicules alimentés à l’hydrogène vert